Lors de la préparation d’un voyage au Pérou, c’est un mal dont on entend souvent parler. Ça préoccupe souvent les voyageurs avant le départ et c’est un paramètre à prendre en compte lors de la préparation de son voyage.
En effet avec plusieurs villes au-dessus de 2000 mètres, et des montagnes plus hautes que le Mont Blanc, le mal de l’altitude, aussi appelé « soroche » (provenant du quechua), est à prendre au sérieux pour passer un bon séjour au Pérou.

Qu'est ce que le mal des montagnes ?

Commençons par le commencement. Le mal des montagnes apparaît généralement au-dessus de 2500m. Un manque d’oxygène dans le corps se fait ressentir par une absence d’air due à la faible pression atmosphérique ambiante. Le nom scientifique est l’hypoxie, il s’agit d’un manque d’oxygène dans le sang. Plus l’altitude est élevée plus les symptômes peuvent être aigus.

Quels sont les symptômes ?

Le corps en manque d’oxygène réagit par des symptômes généralement dans les 6 premières heures. Ils durent généralement entre 24 et 48 heures et peuvent se manifester sous différentes formes :

  • Maux de tête
  • Maux de ventre et troubles digestifs
  • Fatigue physique
  • Nausées et vomissements
  • Manque d’’appétit
  • Troubles du sommeil

Comment prévenir le mal des montagnes ?

Il n’y a pas vraiment de remèdes magiques pour l’hypoxie car tout le monde peut être touché en dépit de son âge et de sa condition physique. Nous vous conseillons toutefois de prendre contact avec votre médecin traitant qui peut évaluer votre aptitude pour voyager en altitude et également vous prescrire le Diamox qui est un médicament recommandé, notamment pour le mal des montagnes (sous ordonnance).

Conseils pour le mal des montagnes :

Monter en altitude au Pérou

Monter en altitude progressivement

Nos voyages sont généralement conçus pour monter par paliers afin de réduire le risque d’être touché par le mal des montagnes au Pérou. Nous prenons également le temps afin d’avoir un rythme adapté à chaque voyageur.  Dans le cas où nous devons aller directement dans une ville en altitude nous essayons de faire en sorte de prendre quelques jours d’adaptations pour s’acclimater au mal des montagnes.

Machu Picchu

visite du Machu Picchu

Devenue nouvelle merveille du monde, cette citadelle Inca constitue un moment fort en émotion lors d’un premier voyage au Pérou. Le Machu Picchu, construit au XVème siècle se révèle sous vos yeux dans un décor féérique. Niché entre les hautes montagnes de la Vallée de l’Urubamba frôlant parfois les nuages, ce chef d’œuvre n’a jamais été découvert par les conquistadores et son état de préservation vous laissera très certainement sans voix…

Manger léger & sain

Alors nous savons que nous prônons généralement la gastronomie du Pérou. Mais dans le cadre du mal des montagnes il est généralement recommandé de faire attention à son alimentation les premiers jours car dû au manque d’oxygène la digestion est plus lente. Nous conseillons donc une nourriture saine et légère. Le point positif, c’est que les soupes sont très bonnes ici au Pérou et font partie des spécialités locales. Quoi de mieux qu’une soupe de quinoa ou un “caldo de gallina” pour commencer l’immersion en terre andine.

Lignes de Nazca

ligne de nasca arraignée

Situées au milieu de désert péruvien depuis plus de 2000 ans, les lignes de Nazca sont depuis classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce gigantesque réseau de figures géométriques tracées au sol fascine et intrigue toujours autant le monde avec son énigme archéologique de plus de 800 géoglyphes sur 750 km2. La théorie la plus fondée considère qu’elles étaient destinées à un culte au dieu de l’eau pratiqué par la civilisation Nazcas, dans cette zone du Pérou extrêmement aride.

Boire de l'eau en altitude

Boire de l 'eau

Boire, c’est le mot d’ordre durant votre voyage dans les Andes. Et surtout boire de l’eau, même si on vous conseille également de tester le fameux pisco sour ou chilcano, cocktails typiques du Pérou. Il est conseillé de boire au moins 2,5 litres d’eau par jour.

Lac Titicaca

voir le lac titicaca différemment

Considéré comme le berceau de la vie par les peuples Quechuas et Aymaras, le lac navigable le plus haut du monde est perché à plus 3800 m d’altitude, partagé entre le Pérou et la Bolivie. Ce sont les nombreuses communautés chez qui il est possible de loger qui contribuent au charme de cette région. Si Taquile, Amantani ou encore les îles de Uros sont les plus connues et les plus fréquentées, la péninsule de Llachon est quant-à elle davantage préservée et simplement authentique.

Prendre de la coca

La coca, à bien différencier avec la cocaïne, est une plante légale et très utilisée ici au Pérou, en raison de ses propriétés médicinales. Cette plante ancestrale dont l’origine remonte aux Incas qui la considéraient sacrée peut être consommée en la machant lentement sous les dents ou en thé. Ses alcaloïdes vous aideront à lutter contre le mal de l’altitude. Elle est vendue au marché de San Pedro ou de San Blas mais beaucoup d’hôtels la propose en libre-service pour se préparer un bon maté de coca. Vous la trouverez également sous la forme de pilule ou de bonbons mais la feuille de coca reste le remède le plus répandu et le plus efficace

Cusco

plus belle vue de Cusco

Logée à 3400 m d’altitude dans un creux de vallée des Andes, l’ancienne capitale de l’empire Inca est classée au Patrimoine de l’Humanité. À juste titre au vu de son charme unique et de son mélange harmonieux d’architecture aux influences Inca et espagnole. Cuzco fait définitivement partie des villes dans lesquelles on se sent bien et qu’on a du mal à quitter. Elle est d’ailleurs un passage obligé, étant la porte d’entrée de la vallée sacrée des Incas qui mène au mythique Machu Picchu. C’est aussi le point de départ de nombreuses activités ou treks.

Boire de la Muña

La Muña, aussi appelée menthe des Andes, pousse entre 2500 et 3500 mètres d’altitude en Amérique du Sud et notamment au Pérou. Consommée en infusion par la population andine, ses principales propriétés sont carminatives et digestives. Elle sera donc un très bon allié pour les maux de ventre et autres problèmes digestifs.

Rainbow Mountain

visite rainbow mountain vinicunca perou

À plus de 5000 m d’altitude, la chaine de montagnes arc-en-ciel fait partie des plus beaux paysages du Pérou. Sous vos yeux, une explosion de couleurs aux teintes de rouge et d’ocre, formées par la forte présence d’oxyde de fer dans la roche du massif. Dans ce secteur, plusieurs options s’offrent à vous pour apprécier le spectacle : la montagne de Vinicunca, celle de Palcoyo ou de Pallay Punchu. Un choix qui repose principalement sur les caractéristiques techniques de chacune. Comptez sur nous pour vous conseiller.

Modérer les activités physiques & efforts

Les premiers jours, prenez votre temps. Marchez lentement, sur des distances raisonnables en évitant les treks et autres gros dénivelés. L’adptation de votre corps se fera au fur et à mesure pour passer un bon voyage.

Prendre son temps au pérou

Arequipa

plus bel endroit de Arequipa au Pérou

Ensoleillée presque toute l’année, la deuxième ville du Pérou recèle d’étincelantes constructions au style baroque métisse taillées dans le sillar (de la pierre volcanique blanche). L’attachante cité coloniale espagnole est située au cœur de paysages naturels de rêve, entre volcans endormis et pampa d’altitude. Arequipa demeure fidèle à ses origines et abrite notamment un monastère vieux de 400 ans, une immense et somptueuse cathédrale et des picanterías traditionnelles (petits restaurants) servant une cuisine péruvienne version originale.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire