Vous êtes de passage à Cusco et vous souhaitez visiter les lieux emblématiques de cette ancienne cité impériale inca ? Vous voulez toucher du doigt les merveilles d’un passé glorieux, où les dieux vénérés étaient encore le puma, le condor et le serpent, symboles des mondes céleste, terrestre et chtonien ? Votre escapade urbaine sera ponctuée de découvertes mystiques et historiques : ouvrez bien l’œil ! Voici pour vous notre sélection des 5 visites payantes à ne surtout pas manquer à Cusco.

 

Le Qorikancha

Accolé au Couvent « Santo Domingo », le Qorikancha est la preuve indiscutable de la fusion des cultures inca et hispanique : l’église et le couvent ont été construits sur les fondations de ce qui était d’antan le Temple du Soleil. C’est la preuve vivante de la coexistence du passé autochtone et de l’architecture européenne. Autrefois, lors de l’arrivée des Conquistadors, le jardin du temple était un El Dorado digne des plus fabuleuses déités, totalement recouvert d’or : les plants de maïs, les murs et les sculptures en forme de lama étaient entièrement constitués d’or, une matière spécialement utilisée pour les offrandes divines. Lors de leur arrivée dans ce « Nouveau Monde », les Espagnols ont réellement du croire avoir découvert un pays de Cocagne, un véritable Eden originel !

 

Le Temple du Soleil

La cathédrale

Édifice religieux bordant la Plaza de Armas la cathédrale s’érige, majestueuse, se découpant sur un ciel bleu uni sans nuage. Effigie du temps colonial, tout comme les magnifiques balcons qui agrémentent les bâtisses autour d’elle, la cathédrale renferme en son sein des peintures uniques, dont la plus loufoque d’entre elle : La Cène, où figure le Christ avec un « cuy », un cochon d’Inde, élevé au rang de plat gastronomique local. Outre cette anecdote atypique, cette visite vous permettra de parcourir un espace construit avec des pierres possédant une vieille âme : celle des Incas eux-mêmes. En effet, la cathédrale a été construite avec les pierres des infrastructures incas trouvées sur place, provenant principalement du site de Saqsayhuaman.

La Cathédrale de Cusco

Les 4 ruines incas

Cusco est entouré de 4 sites archéologiques majeurs, dont le plus impressionnant est incontestablement la forteresse de Sacsayhuamán, avec son architecture cyclopéenne vertigineuse. Située à 2 kilomètres de la ville, elle s’étend sur près de 3 hectares sur un surplomb rocheux. Plus à l’est est localisé le deuxième site, celui de Q’enqo, qui signifie « labyrinthe » en quechua. Le site est composé d’une partie souterraine centrale où était pratiqué l’embaumement des chefs religieux et des empereurs et d’un mur en forme de demi-cercle pourvu de niches. Y était exposé vraisemblablement les momies des ancêtres ou des sculptures sacrées. Enfin, plus au nord trônent les deux derniers sites de ce quatuor : Tambomachay, ancien lieu d’étapes pour les marchands et les chaskis (messagers de l’Empire) et le site de Puca Pucara, une « forteresse rouge », ancien poste avancé chargé de surveiller l’arrivée d’éventuels envahisseurs dans la Vallée Sacrée.

Les ruines de Sacsayhuaman

Le musée Inca

Localisé en surplomb de la Plaza de Armas, le museo Inka, intimiste offre aux spectateurs un voyage immobile à travers plusieurs chambres, présentant des qeros, ces coupes sacrées utilisées pendant les rituels religieux incas et pré-incas, des céramiques en adobe, des vestiges de la culture Pucara ainsi que des ossements humains ayant subis les fameuses déformations crâniennes qui fascinèrent et fascinent encore les archéologues de nos jours. Prenez un instant au cours de votre visite et laissez-vous aller à une douce contemplation dans le splendide patio aux alcôves blanches au centre du musée.

Exposition

Le musée précolombien

Situé au-dessus du Museo Inka, le museo pre colombiano, connu sous le nom de Casa Cabrera, expose en son cœur une kyrielle d’artefacts de différentes cultures, ayant trouvé dans l’art les moyens de retranscrire le monde dans lequel elles vivaient : Mochicas, Huaris, Chimu, Nasca et Paracas, tout l’art de ces peuples est alors réuni en un même lieu. Le voyageur curieux déambulera ainsi de salle en salle, entre les figurines anthropomorphes, les jarres en terre cuite recouvertes de dessins géométriques et les bijoux façonnés à l’aide de coquillages. Une partie de ce musée aurait été un yachaywasi, une école destinée aux enfants de la noblesse sous l’empire inca : de tout temps, cet édifice aura donc été un espace privilégié à l’apprentissage artistique et littéraire. C’était semble-t-il sa destinée.

Exposition

Pour visiter ces attractions, il est nécessaire d’acheter les billets d’entrées de chaque site. Pour visiter les ruines, il est nécessaire d’acheter el Boleto Turistico del Cusco. Il s’agit d’un billet d’entrée qui regroupe 16 principales attractions et sites de la ville de Cusco et de ses environs.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire