Un des plus grands mystères d'Amérique du Sud...

Située au sud du Pérou, Nazca est avant tout connue pour ses célèbres et mystérieuses lignes tracées dans le désert péruvien. Un héritage mystérieux de la civilisation Nazca qui a occupé la région pendant près de 10 siècles avant d’être finalement conquise par les Incas. Cette zone désertique faisant partie des plus aride au monde, regorge d’histoire et d’énigmes que nous vous partageons à travers cet article.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994, ce gigantesque réseau de figures géométriques tracées au sol et visibles uniquement du ciel, fascine et intrigue toujours autant. Une énigme archéologique qui recense près de 800 géoglyphes (prenant des formes d’animaux et de plantes) qui mesurent entre 50 et 350 m chacun et repartis sur une superficie de 750 km2.

Les lignes de Nazca ont été découvertes en 1927 par l’archéologue péruvien Toribio Mejia Xesspe et sont devenus célèbres en 1939 grâce au scientifique américain Paul Kosok qui a pu prendre des photos vues du ciel et les exposer aux yeux du monde.

Comment ont été faites les lignes de Nazca ?

Ces dessins hors du commun ont été tracés grâce à la technique de carroyage. Les figures ont été quadrillées, puis reportées sur le sol où les Nazcas ont pris soin de tirer des cordages et ainsi reproduire ce quadrillage à plus grande échelle. Pour que les géoglyphes soient visibles, ils accentuaient les tracés en déblayant les cailloux sombres, brûlés par le soleil, et en les empilant ensuite de part et d’autre des lignes. De la sorte, ils ont réussi à faire apparaître le contraste de la terre du dessous, beaucoup plus claire grâce à sa forte teneur en gypse.

comment ont ete faites lignes nazca

Reproduction du travail des Nazcas

Comment les lignes de Nazca sont-elles conservées ?

Les tracés sont intacts et visibles après plus de 2000 ans d’existence. Les principales raisons :

  • La présence d’un microclimat : cette zone est l’une des régions les plus sèches au monde avec seulement 30 mm de pluie par an.
  • Une protection au vent : le sol est démuni de végétation et réchauffe l’air, formant un coussin d’air qui protège les figures du vent.
  • Le gypse : présent dans le sol de ce désert et additionné à la faible humidité matinale, il permet de faire coller le sable et la poussière ensemble.

À quoi servaient les lignes de Nazca ?

Faisant parti encore aujourd’hui d’un des plus gros mystères d’Amérique du Sud, il existe encore plusieurs théories à ce jour mais aucune n’a jamais été prouvée et validée.

  • Un calendrier astronomique : l’archéologue Paul Kosok a été le pionnier à étudier ces célèbres lignes. Selon lui, ces lignes représenteraient le plus grand livre d’astronomie du monde. Une théorie confirmée par l’archéologue et mathématicienne allemande Maria Reiche qui a poursuivie dans cette voie en considérant ces géoglyphes comme étant un observatoire des cycles astronomiques puisque certaines lignes sont orientées vers des coordonnées importantes des solstices. Maria Reiche a dédié sa vie à l’étude des Nazcas et a avancé l’idée que certaines figures représentaient des constellations.
  • Un culte aux dieux de l’eau : la théorie de l’archéologue Johan Reinhard affirme que les lignes de Nazca servaient de site de rituel chamanique. Une sorte de culte aux dieux de l’eau, très vénérés dans cette région aride et qui avait pour but d’invoquer de la pluie et de bonnes récoltes. Ces figures gigantesques, représentent des divinités animales appartenant aux croyances religieuses des Nazcas et auraient été tracés pour que les dieux puissent les voir depuis le ciel.
    « Il est impossible de prouver une théorie avec une seule étude, mais en combinant l’archéologie, l’ethnohistoire et l’anthropologie, nous pouvons obtenir quelque chose de solide », confie Johan Reinhard.
  • Un réseau d’eau : selon le chercheur américain David Johnson, la civilisation des Nazcas aurait développé un système d’irrigation pour remédier au manque d’eau dans cette région si aride. Comment ? En construisant des puits profonds de plusieurs mètres en forme de spirale reliés entre eux par un réseau d’aqueducs souterrains. Les figures et les lignes auraient servis de repères pour baliser les sources alimentant ce réseau.
  • La thèse extraterrestre : Erich von Däniken a donné en 1968, une thèse plutôt étrange basée sur une théorie d’anciens astronautes. Les figures de Nazca serviraient soit de piste d’atterrissage pour les vaisseaux spatiaux extraterrestres, soit ils livreraient un message de la part de la population locale destiné aux extraterrestres.
histoire lignes nazca perou

Maria Reiche (Archives)

Comment voir les lignes de Nazca ?

Pour apprécier toute la splendeur et toute l’envergure des géoglyphes, le meilleur moyen est le survol en avion. Le vol dure environ 30 minutes et permet d’apprécier 12 figures.

Nous priorisons les sorties le matin en raison des conditions climatiques. Nous travaillons uniquement avec les meilleures compagnies, garantissant votre sécurité. Si vous êtes sujet à avoir le mal des transports, il est possible que vous ayez des nausées. En effet, l’avion se penche pour montrer les différents dessins aux différents passagers. Nous préconisons un petit déjeuner léger le jour J.

quelles figures voir survol nazca

Plan des figures (Survol)

Les lignes de Palpa

Alors que les archéologues ne savent pas encore quelle était la véritable fonction des lignes de Palpa, des études récentes ont montré que ces lignes pouvaient précéder les lignes de Nazca d’environ 1000 ans. En effet, des chercheurs ont identifié jusqu’à présent, plus de 1600 lignes et géoglyphes.
Ces figures énigmatiques dessinées par le peuple Paracas, demeurent un mystère profond. À la différence des lignes de Nazca, les voisines de Palpa sont le plus souvent situées sur les flancs des collines de la région.

Vous l’aurez compris, les lignes de Nazca et Palpa intriguent et fascinent. Nazca fait définitivement partie des incontournables du Pérou et regorge encore de mystères non élucidés. Alors, libre à chacun de venir percer l’énigme ou de fonder sa propre théorie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire