Puerto Maldonado « Capitale de la Biodiversité du Pérou » est située dans la région de Madre de Dios au Sud-Ouest du Pérou et à seulement quelques kilomètres de la Bolivie et du Brésil. Cette ville, qui est née au départ de la nécessité de collecter du latex et de l’hévéa pour fabriquer du caoutchouc, est un des passages presque obligés avant de se rendre dans les réserves naturelles de Tambopata ou Madre de Dios, au sein de l’Amazonie. Retour sur cette ville, dite Amazonienne, aujourd’hui rythmée par l’arrivée des voyageurs déterminés qui se mêlent au brouhaha des motos-taxis et de la vie ambiante.

Puerto Maldonado, ses origines et son histoire

La ville de Puerto Maldonado a été officiellement fondée en 1902, lorsque le commissaire Juan S. Villalta a envahit pendant une expédition ce lieu situé au croisement des fleuves Tambopata et Madre de Dios. À l’époque, l’endroit était habité par les descendants des Arahuacos dans un petit village appelé « Pueblo viejo » signifiant vieux village en espagnol.

La ville fut baptisée en mémoire de Faustino Maldonado Ruiz qui fut un aventurier audacieux qui développa grandement l’hydrographie péruvienne grâce à de nombreuses explorations. C’est lui qui découvrit et élabora la première carte du véritable cours de la rivière Madre de Dios, appelée “rivière des serpents” ou Amarumayo. Malheureusement, lors d’une expédition son radeau disparu et il mourut noyé. Or un autre explorateur du nom de Fermín Fitzcarrald retrouva des traces de Maldonado dans cette région. La légende était née et méritait un hommage, d’où le nom Puerto Maldonado.

Lorsque Villalta a fondé la ville, il a enregistré plus de 400 exploitants de caoutchouc et propriétaires de cabanes, qui représentaient les premiers colons de ces terres officialisées comme péruviennes.

photo d'époque Amazonie Pérou

Photo d’époque de Puerto Maldonado

Puerto Maldonado de nos jours

Si la ville s’est développée peu à peu grâce notamment à la confection du caoutchouc, du bois ou de l’or, elle est aujourd’hui articulée autour de 3 grands groupes d’activités :

  • l’extraction d’or et de bois comme le châtaignier
  • l’agriculture, grâce aux terres qui entourent la ville
  • le tourisme, qui tend à être plus responsable ces dernières années en respectant les communautés et les peuples indigènes de l’Amazonie

Que faire et quoi voir à Puerto Maldonado ?

Une fois sur place, cette métropole de plus de 70 000 habitants est très rapide à visiter. En effet, les attraits touristiques ne sont pas nombreux car les voyageurs y viennent surtout pour s’enfoncer dans l’Amazonie. On conseillera d’abord de se rendre au marché pour goûter les fruits et légumes exotiques, manger sur le pouce auprès des petits étales, ou encore déguster les mets de la région comme le « Juane » (plat typique) ou le « Suri » (larve blanche).

On préconise ensuite de voir la Plaza de Armas, l’Obélix de la Biodiversité ou encore de traverser le pont Billinghurst, qui avec ses 722 mètres est le pont le plus long du pays et qui fait partie de la route interocéanique du Sud reliant le Pérou au Brésil.

Astuces et conseils Immersion Andine : au marché, vous pouvez acheter la noix du Brésil, délicieuse et à un prix très attractif dans cette région.

place principale Puerto Maldonado Pérou

Plaza de Arma de Puerto Maldonado

Ville aux portes de l'Amazonie

Vous l’aurez compris, Puerto Maldonado, principal port de la région de par sa position stratégique, où convergent les rivières Madre de Dios et Tambopata, représente une porte d’entrée naturelle pour commencer à explorer la jungle amazonienne.

Ce qui est intéressant, c’est que l’Amazonie péruvienne est si vaste et si diversifiée qu’il faudrait des mois, voire des années, pour la connaître. En effet, son bassin, avec des milliers d’affluents, est couvert d’une végétation dense et couvre plus de 60% du pays.

C’est pour cela, que de nombreux Lodges ont développé leurs infrastructures et des circuits touristiques permettant aux voyageurs de choisir celui qui lui correspond au mieux. Dans la majorité des cas, on prendra une pirogue pour s’enfoncer dans ce monde chimérique, à la découverte du jardin d’Eden péruvien, composé d’espèces botaniques et zoologiques abondantes ainsi que de paysages exubérants.

Pirogue réserve nationale Tambopata perou

Couché de soleil dans la jungle Péruvienne

Visite de la Reserve Naturelle de Tambopata

Il sera intéressant de pénétrer au sein de la Reserve Naturelle de Tambopata qui est une vaste zone naturelle d’une grande richesse biologique, dont l’objectif est de protéger les multiples espèces de faune et de flore sauvages, ainsi que de fournir des ressources aux communautés indigènes qui l’habitent et de préserver la beauté du paysage de la forêt tropicale.

La visite d’une Réserve Naturelle sera toujours une expérience spéciale pour son immense valeur en matière de sensibilisation à l’environnement et pour l’occasion qu’elle offre au voyageur de se connecter à la splendeur de la nature et à toute sa bonté.

On pourra notamment naviguer sur les rivières et les lacs, contempler inlassablement les singes, les reptiles au clair de lune, découvrir la liqueur d’argile fréquentée par de nombreux oiseaux, observer les insectes et mygales sur les sentiers avoisinants, partir à la rencontre des communautés et monter au sommet des arbres pour observer le spectacle de cette merveille écologique.

>>  Lodge Tambopata ? Demandez votre devis  <<

Plus qu’une expérience il s’agit la d’un plongeon dans le mystère de la nature vierge, un voyage dans le temps, dans l’origine de la vie, dans la connaissance de la biodiversité et de ses paysages fantastiques. L’aventure d’une vie, immanquable et qui commencera depuis Puerto Maldonado !

Laisser un commentaire