• Post category:Coin Cuisine

Le Pérou, connu pour sa gastronomie possède également de nombreuses boissons qui sauront conquérir vos papilles. Alcoolisées ou non, on vous présente les 5 boissons les plus populaires du pays d’Amérique Latine !

L' Inca Kola

Ce soda à la couleur jaune et au goût sucré de chewing-gum, est sans aucun doute la boisson préférée des Péruviens. Ce soda, créé en 1935 à Ica, ville péruvienne, est si populaire qu’il a donné du fil à retordre à l’entreprise Coca-Cola. En effet, le Pérou est le seul pays où le premier soda vendu n’est pas le Coca-Cola. Vous l’aurez compris, c’est l’Inca Kola qui remporte la première place. N’ayant pas réussi à conquérir les papilles péruviennes et ne souhaitant pas se laisser battre par le soda péruvien, la firme mondialement connue a dû acheter la marque concurrente en 1997. Le Pérou est le seul pays où le Coca-Cola n’est pas le soda en tête de classement. 

L’Inca Kola a une saveur bien à lui, son arôme fruité est connu comme « le goût du Pérou » et est apprécié par les Péruviens, peu importe leur âge. Il n’est pas rare de voir des agriculteurs de communautés locales partager cette boisson à la fin de leur journée de travail.  N’hésitez pas à goûter à cette saveur locale et rafraîchissante au cours de votre voyage ! Pour les plus frileux, des bouteilles de 25 cL existent.

inca kola jaune bleu bouteille

Bouteille d’Inca Kola

La Chicha Morada

Boisson traditionnelle, la Chicha Morada est une recette très ancienne puisqu’elle est consommée depuis l’époque pré-colombienne. De ce temps-là, le breuvage était servi pour les fêtes et les célébrations. Aujourd’hui, c’est une boisson plus courante et très rafraîchissante que l’on peut trouver dans les « menú »,  restaurants locaux servant les repas de midi à bas prix.

Le nom de la boisson vient de la sorte de maïs utilisé : le « maíz morado ». Cette recette est donc préparée à base de jus de maïs violet et d’eau. Pour aromatiser cette mixture et devenir une chicha morada, les Péruviens ajoutent des fruits comme des pommes, de l’ananas, du citron, du coing, du sucre et quelques épices comme de la cannelle et des clous de girofle. Sa couleur pourpre et son goût acidulé et épicé en font une des boissons les plus populaires du Pérou. Laissez-vous tenter durant votre voyage afin de découvrir la culture locale !

Chicha Morada

La Chicha de Jora

Autre boisson typiquement péruvienne, la Chicha de Jora prend son origine dans l’époque Inca. Son goût unique et indescriptible est dû à l’utilisation de jus de maïs fermenté. Cette fermentation donne naissance à une boisson légèrement alcoolisée. Cette recette a été découverte sous l’Inca Túpac Yupanqui, lors d’une forte saison des pluies, faisant que les grains de maïs de jora, variété utilisée pour la boisson, fermentent. Cette boisson était la bière des Incas. Elle est servie lors de mariages, de festivités ou encore de rituels, ce qui montre son importance dans la culture péruvienne.

Chicha de Jora

Le Pisco Sour

Le Pisco Sour est un des cocktails les plus populaires du Pérou. Sa recette à base de Pisco, eau de vie de raisin, est connue dans le monde entier. Pour préparer un bon Pisco Sour, il vous faut du Pisco, des citrons verts, des blancs d’œuf, du sirop de sucre et de l’Angostura, sorte de bitter. Goûtez à ce cocktail rafraîchissant et acidulé et vous comprendrez pourquoi il est une fierté nationale.

pisco sour cocktail citron vert mousse

Pisco Sour

L' Emoliente

Réalisée à partir d’un mélange d’herbes contenant de prêle, du chiendent, des lianes du Pérou ; des graines comme de l’orge grillé et du graines de lin ; des plantes médicinales comme le boldo, la verveine citronnée et la verveine ; d’épices comme de l’anis ; des fruits déshydratés et du sirop de sucre. Cette boisson chaude est elle aussi très populaire auprès des papilles péruviennes. Consommée tout au long de l’année, elle est appréciée pour ses bienfaits et ses propriétés médicinales. En effet, l’emoliente aide à traiter le système digestif, reproductif et respiratoire. Le soir venu, vous pouvez rencontrer des marchands ambulants dans les rues de Lima ou encore de Cusco, vendant ces boissons chaudes et vous proposant et tenter l’expérience. Cette recette est tellement populaire, que le pays d’Amérique Latine la célèbre chaque 20 février. Boisson incontournable lors de votre voyage au Pérou !

Stand de rue d’Emoliente

La proximité sociale

gentilesse bienveillance des péruviens

Les péruviens se saluent avec une accolade sincère. Ils ouvrent facilement la conversation avec des inconnus et se tutoient d’entrée. Ils savent aussi accueillir, recevoir et s’entraider. C’est un peuple bienveillant en règle générale.

La "ponctualité"

« J’arrive tout de suite ! » La phrase classique d’un péruvien qui est légèrement en retard. Ici, ils emploient eux-mêmes le terme de « la demi-heure péruvienne » pour admettre que le retard est un sport national. Ils sont plutôt fair-play et sont conscients de la réalité dans une société où tout est plus lent.

Le déjeuner c'est sacré

Au Pérou, le repas le plus important de la journée c’est le déjeuner. On y trouve des petits restaurants qui servent des plats du jour à tous les coins de rues. Pour un prix bon marché, on se voit servir une soupe, un plat et une boisson locale.

L'eau potable

boire de l'eau au pérou

Dans le pays, l’eau du robinet n’est pas potable. Nous avons recours à des filtres même si la plupart des familles font encore bouillir de l’eau pour la consommer ensuite.

Les queues dans la rue

Lors de votre voyage au Pérou, vous apercevrez surement des nombreuses files aux abords des banques. Les principales raisons sont notamment l’usage de l’argent liquide, et des frais facturés pour des opérations entre deux banques différentes. Les citoyens font donc la queue pour déposer leur salaire, payer leurs factures ou encore payer un tiers qui dispose d’une autre entité bancaire.

Le soda Inca Kola

boissons au pérou

Sa popularité est telle que le Pérou est le seul pays ayant un soda plus vendu que la célèbre marque nord-américaine. Attention au sucre, cette boisson jaune est très consommée par les péruviens.

Du riz, encore et encore

manger au perou

Et oui, il n’y a pas qu’en Asie que le riz accompagne tous les repas. Croyez-nous, lorsque l’on vous stipule “tous” les repas, c’est absolument TOUS les repas au Pérou.

Des traditions bien ancrées

le Pérou et ses traditions musicales

Les croyances demeurent au Pérou et l’attachement au folklore est palpable. Que ce soit une fête catholique ou une tradition andine, le peuple péruvien le célèbrera comme il se doit : au rythme de la musique et sous des costumes traditionnels hauts en couleurs. Bien sûr, la bière et la chicha de maïs ne seront jamais bien loin…

Le klaxon

Le klaxon est une institution. Tout le monde klaxonne, sans arrêt et pour tout. Tous les automobilistes l’utilisent pour avertir de leur présence, à une intersection, en changeant de voies mais aussi…pas simple habitude… Les chauffeurs de taxis klaxonnent les piétons pour leur annoncer qu’ils sont libres. Ouvrez grand vos oreilles mais surtout vos yeux pour redoubler de prudence avant de traverser la route au Pérou.

Petit-déjeuner dans la rue

Les péruviens sont à la bourre le matin, alors le petit déjeuner, il se prend dans la rue ! Vous trouverez une multitude de kiosques servant des pains à l’avocat, à l’omelette, au fromage, mais aussi des boissons à base de superaliments andins (quinoa, maca, kiwicha,…). Assis ou debout, c’est les uns à côté des autres que l’on partage un moment atypique et convivial mais surtout bien pratique pour les locaux.

La complexité des transports publics

transport en commun perou

Prendre le bus en ville au Pérou s’avère particulièrement compliqué. Il n’existe pas de plan de circulations, ni de numéro de bus. Ah si… ils ont des noms : le Batman, le Zorro, le Correcamino (raccourci), le Rapido (le rapide), le Huerto (verger), le Chino (chinois). Profitons-en pour saluer la créativité des péruviens, croyez-nous, on rigole bien ici !

Alimenter la pachamama

Avant de boire et lorsque le verre est plein, nous invitons d’abord la terre mère pour la remercier de nous alimenter. Alors il est normal de voir les péruviens, particulièrement dans les Andes, verser quelques gouttes de leur breuvage en signe de gratitude.

Vous avez dit dîner ?

Comme nous le mentionnions précédemment, le déjeuner est le repas le plus important et il se consomme assez tard (entre 13h00 et 15H30). Alors le soir, pas de dîner, mais plutôt un petit encas. Au Pérou, on l’appelle le lonche  et se compose d’une boisson chaude, telle que le mate (infusion) ou café avec du pain, du fromage, du jambon, de l’avocat, etc.

Un état d'ésprit honorable

Vous entendrez que rarement un péruvien se plaindre. Au contraire, il verra toujours le bon côté des choses même dans des situations difficiles. Pour eux, l’impossible n’existe pas et ils n’auront jamais la peur d’échouer ni de recommencer encore et encore. Force, courage et persévérance, ils sont un modèle d’abnégation.

Bâptiser sa nouvelle voiture

Au Pérou, les habitants sont catholiques et superstitieux alors on y baptise même son véhicule. Ce baptême a lieu lors d’une cérémonie colorée avec des fleurs jaunes, de l’encens et des breuvages maisons préparés par des prêtres andins. Il permet d’éviter les accidents de la circulation, les pannes mécaniques entre autres.